Boire le thé en pleine conscience

thé-pull

Boire le thé en pleine conscience

Le thé plus qu’une boisson, un rituel…

Appliquées, mesurées, décomposées et ritualisées, la préparation et la dégustation du thé nous font entrer dans le champ du sacré. Ce qui est sacré, c’est ce qui nous relie aux autres, à soi, au tout. Pourquoi cette sensation lorsqu’il s’agit de boire une tasse de thé ? En quoi est-ce une occasion différente de tous les autres instants qui s’offrent à savourer la vie ?

Cette occasion n’est pas fondamentalement différente des autres dégustations de boissons chaudes. Mais c’est un excellent prétexte, certainement plus accessible. Il s’inscrit en effet par la minutie et l’attention qu’il réclame, dans un agréable instant.

Choisir les saveurs en fonction de vos envies et l’atmosphère du moment. Réussir la bonne infusion, une alchimie du temps et de la température, puis porter la tasse à ses lèvres sans se brûler, sans la renverser. Sentir les parfums caresser ses papilles avant de laisser place à la juste chaleur qui se fraye un chemin en nous.

 

À l’écoute d’une vibration imposée

Boire le thé peut être une profonde expérience. Des gestes qui préparent l’instant à l’implosion des sens tournés en soi, cet instant que l’on peut s’offrir plusieurs fois par jour peut si on le souhaite s’apparenter à une méditation guidée.

Comme tous les aliments que nous invitons dans notre palais, c’est un festival de flaveurs et de saveurs qui se proposent. Autant de vibrations qui offrent de la résonance à nos cellules, qui engendrent des réactions en chaîne, qui libèrent des hormones. Elles provoquent notre sourire et si nous sommes en compagnie, des réactions similaires autour de nous…

Au cœur de notre organisme, la boisson continue de converser avec nos cellules nous faisant prendre conscience, comme dans un mouvement de vagues, des détails de notre constitution.

 

Être spectateur de soi-même

Se reconnecter à l’instant présent. Voilà en synthèse l’intention de la méditation en pleine conscience. Qu’il s’agisse de la dégustation du thé, d’une balade dans la nature, de la contemplation d’un paysage ou d’une conversation entre amis, la pleine conscience nous ramène à l’essentiel. En étant présent à l’instant, on revient automatiquement à soi-même. C’est ce qu’on appelle communément l’attention partagée.

 

Pourquoi le moment du thé est-il si particulier ?

La boisson des moines bouddhistes ou des pratiquants zen du Japon est symboliquement associée au bien-être. Aujourd’hui, la dégustation du thé ouvre une voie à l’authenticité. Elle oblige à ralentir.

Quel que soit le moment de la journée, vous pouvez en faire un rituel de reconnexion :

  • le matin pour ne pas partir trop vite, pour être en accord avec vous-même avant d’explorer le monde ;
  • en journée, pour faire une pause, pour souffler, se recentrer, seul ou en prenant conscience des bienfaits de la convivialité ;
  • en soirée, vous préférerez certainement une infusion pour accompagner votre sommeil, mais vous pourrez tout aussi bien jouir de cette instant pour vous satisfaire de la journée écoulée et de toutes les joies qu’elle vous a apportée, même celle dont vous n’aviez pas pris conscience sur l’instant. Surtout n’oubliez pas, même à ce moment là, de vous reconnecter à la beauté de l’instant présent.

 

Nicolas Potier

Partagez sur les réseaux :